Brune à blonde au Bar des Coloristes

Une chose que vous ne savez pas encore sur moi, c’est que je suis une grande instable capillaire.

À l’origine (il y a fort longtemps, dans une galaxie lointaine) j’étais châtain foncé avec les cheveux assez courts, au carré ou coupés façon « garçon » quand j’étais petite, puis un peu plus longs pendant l’adolescence. Ayant de nature des cheveux assez épais et raides (mais plutôt faciles à coiffer si ils sont bien désépaissis) je suis obligée d’aller chez le coiffeur environ tous les deux mois, quelle qu’en soit la longueur. Passé ce délai, tout devient beaucoup plus compliqué lorsqu’il s’agit de me coiffer, ou de me sécher les cheveux. Pour vous donner une idée : quand je me lave les cheveux le matin et que je suis à la bourre – ou que j’ai la flemme – je les attache. En rentrant le soir, ils sont encore bien humides à l’intérieur (oui, oui…vous avez bien lu).

Les cheveux sont pour moi une bonne manière de changer de tête, rapidement, et à moindre coût (enfin, théoriquement !). Les laisser pousser est un combat de tous les jours, car j’arrive systématiquement dans une période où j’ai envie de changement, et la première chose à laquelle je pense est à aller chez le coiffeur. Pour éviter les ciseaux, je suis passée par de nombreuses couleurs : du noir puis bi-goût noir et rouge, mèches, balayages à l’adolescence puis plus récemment plusieurs tie & dye blonds, pour finir sur un roux-orange l’année dernière. Entre tout ça j’ai bien sûr testé à peu près tous les bruns possibles et imaginables.

Je suis aussi passée par les extensions deux fois (parce que c’était troooop long d’attendre, vous voyez ?), les dreads synthétiques et les rajouts nattés lors d’un voyage en Egypte. À noter que sur moi, les extensions c’est bien joli au début, mais quand on pose 175 mèches sur ma crinière, ça se transforme dans tous les cas en dreads. Mais qu’en dessous, sinon c’est pas drôle. J’ai été obligée d’aller les faire démêler chez un « coiffeur » qui a passé 1h à m’arracher les cheveux, et qui m’a ensuite fait des étages pour les désépaissir, tout en coupant certaines de mes extensions très courtes… l’horreur quoi.

Depuis,  j’ai un peu oublié les extensions et le-dit coiffeur ne m’a jamais revu (coucou le Jean-Louis David, avenue de flandre dans le 19ème).

Après le roux, je me suis un peu calmée en revenant à ma couleur « naturelle ». Parce que trop abîmés, mon dernier passage chez le coiffeur remonte au mois d’octobre, lorsque j’ai décidé de tout couper en dessous des oreilles. Je n’avais pas eu les cheveux aussi courts depuis de nombreuses années, mais heureusement depuis ils ont eu le temps de bien repousser : ils m’arrivent maintenant aux épaules. À cause du roux et des ombré, des reflets cuivrés ET blonds sont réapparus : j’ai donc fait une coloration aux alentours de mi-février : Sublim’ Mousse dans la teinte Brun Pur. Il s’avère qu’en fait, même en ayant respecté le temps de pause à la minute près j’ai fini par avoir les cheveux très très foncés, presque noirs. Mis à part ce détail, je suis plutôt satisfaite de la qualité de la coloration : mes cheveux sont restés ultra brillants et relativement doux durant les 2 mois 1/2 où je l’ai gardée. 

Avec l’épaisseur que je commençais à avoir (6 mois sans couper = flammes de l’enfer), la couleur qui me convenait pas vraiment et l’arrivée des beaux jours, je me suis mise à réfléchir à éclaircir tout ça.

C’est là que je suis tombée sur Le Bar des Coloristes. 

Bar-des-Coloristes-Didier-ADAM-7780

L’homme à l’origine de ce salon est Christophe Nicolas Biot, hair designer reconnu dans le métier et dans le milieu des défilés. C’est notamment lui qui a inventé les « bars à chignons » dans son salon la Maison de Coiffure. Le concept est simple : payer selon le temps consacré à votre chignon. Pour une grande occasion ou pour un dîner à 2, je vous invite vivement à tester une des formules proposées : 10min/20€, 20min/40€, 30min/60€.

C’est donc en décembre 2013 que Christophe Nicolas ouvre son deuxième salon Le Bar des Coloristes situé dans le village Royal à deux pas de la place de la Madeleine. En plus d’un deuxième bar à chignons, le principe est simple : avoir un « état des lieux » personnalisé, ainsi qu’une recette faite sur mesure par Wilfryd, coloriste formé par C-N Biot himself, pour repartir avec une coloration personnalisée à appliquer chez soi, le tout avec des produits de la marque Wella.

Un diagnostic réalisé par un expert, plus de surprises au séchage, et des tarifs accessibles, sont les maîtres-mots du Bar des Coloristes. À noter qu’il est bien sûr possible de faire appliquer la couleur directement au salon. Il en va de même si vous souhaitez simplement faire un gloss, un balayage ou une décoloration.

Bar-des-Coloristes-Didier-ADAM-7791

C’est donc dans le but d’éclaircir mes cheveux que je me suis rendue au salon la semaine dernière. J’y suis allée dans un premier temps pour faire un devis, puis quelques jours plus tard pour mon rendez vous. J’y ai été très bien accueillie, puis j’ai attendu Kévin au bar pour que nous puissions parler de ce que je souhaitais faire. Nous avons passé plus de 30 minutes à discuter de la couleur : je voulais éclaircir le plus possible tout en gardant un effet assez naturel, et en ayant quelque chose d’un peu plus foncé en racine (raccord sourcils oblige) et qui soit un peu fondu pour créer une sorte de profondeur. Pour la coupe, pas de coups de ciseau trop brusques ce jour là : on s’est simplement accordés sur le fait d’alléger le tout.

Je suis montée à l’étage pour qu’il puisse commencer le boulot, et pendant qu’il me coupait les cheveux, Kevin m’a expliqué qu’il avait également été formé par C-N Biot et qu’il travaillait avec lui dans son premier salon. Après 7 ans d’expérience, le maître a proposé à l’apprenti (deuxième référence à Star Wars, yay !) de devenir manager aussitôt son nouveau salon ouvert. Me voilà donc rassurée, je suis entre des mains expertes ! Après la coupe vient la première décoloration, qu’il a d’abord faite sur les longueurs et pointes puisque mes racines étaient naturelles. Le mot décoloration peut faire un peu peur mais il faut savoir qu’ils utilisent une « soft déco« , et on le sent tout de suite à l’application : ça ne pique pas les yeux et ça ne gratte que très peu. 

Bar-des-Coloristes-Didier-ADAM-7758

Après 35min de temps de pause et plusieurs magazines feuilletés, Kévin décide – comme prévu – de me faire une deuxième décoloration, un peu plus puissante cette fois-ci, puis une troisième à cause des reflets cuivrés qui continuaient à persister. Au final, j’ai passé environ 8h au salon ce jour là, alors que je pensais y rester même pas 4. Mais comme il me l’a expliqué, il a d’abord fait une décoloration très peu abrasive, puis un peu plus forte, puis encore un peu plus forte. On ne peut jamais vraiment savoir comment un cheveu va réagir à la décoloration à moins qu’il soit naturel. Ce qui n’était bien sûr pas mon cas. Après la troisième déco, il m’a fait un soin (ainsi qu’un petit massage crânien ; bonheur !). Malheureusement, il restait encore pas mal de reflets cuivrés qu’il a tenté de neutraliser avec un gris sur les longueurs et pointes. Pour les racines il a choisi un blond foncé pour faire le raccord.

Au final, j’ai un joli blond (plutôt vénitien) qui m’adoucit pas mal le visage.  À la base, je voulais éviter les reflets cuivrés, mais après avoir été rousse l’année dernière, on ne peut malheureusement pas faire de miracle en une seule fois. La seule solution pour avoir quelque chose de plus clair serait de continuer à faire des balayages, et d’éventuellement faire un gloss pour retomber sur une teinte plus froide d’ici 1 mois ou 2. Pour finir la coupe, et parce que je rejoignais des amis dans le centre de Paris, il m’a fait un très joli chignon en 2 temps, 3 mouvements (décompte : 35 pinces !).

Tout ça pour vous dire que je recommande vivement l’endroit : l’ambiance entre les coiffeurs est bonne, l’accueil est très sympa, les conseils sont bons, les prix pas trop élevés si vous restez dans les formules proposées, les chignons réalisés bluffants (même sur cheveux au carré) et une vraie maîtrise de la couleur. Aujourd’hui et après 3 décolorations et une coloration faites le même jour, mes cheveux ne sont pas plus abîmés qu’avant ma visite au Bar des Coloristes. Et ça, c’est top ! 

Bar-des-Coloristes-Didier-ADAM-7801

Plus d’infos :

Le Bar des coloristes – Le village royal – 25 rue Royale – 75008 Paris

Téléphone : 01 43 12 32 00
Ouvert du lundi au Samedi de 10h00 à 19h30
Site internet 

Crédits photo : Didier Adam

 

 

 

6 commentaires sur “Brune à blonde au Bar des Coloristes

  1. Sympa ta petite expérience, mais du coup c’est dommage on voit pas de avant/après et ça aurait été chouette de donner une idée de prix. Sinon merci de ton passage sur mon blog. Le tien est bien beau !

    1. Pour les prix, ça peut aller jusqu’à assez loin, tout dépend le nombre de décolorations et si il y a une coupe avec ou pas. Pour les photos, j’en mettrais peut être, plus tard 😉 Merci pour le compliment 🙂

  2. Je ne connaissais pas ce concept de salon, c’est une bonne idée !
    Je fais mes couleurs blondes moi-même et au départ j’ai pas mal galéré pour trouver la couleur qui me convienne.

  3. Je déconseille le BAR DES COLORISTES.
    Sur tout les points du vu. Ce coiffeur n’a absolument pas suivi ma demande, qui était simplement un éclairssisssemnet des pointes. L’horreur, la veille de mes vacances! Au final, il me dit de revenir le lendemain or je partais en vacances. En rentrant de vacances je rappelle le salon et là William ou Wilfried me dit que ça fait 15 jours (bien oui je suis partie en vacances) et qu’il ne sera pas possible de me rattraper !!!! Aaahhahaa la bonne blague!!
    En gros non seulement ce coloriste est incompétent dans son domaine et de plus avec ses airs hautains, arrogant (se prends pour Einstein quand il parle) PIRE il ment et manque de respect total auprès de sa cliente. Honte à lui.
    Clairement ne vous arrêter surtout pas au Bar des coloristes. En plus c’est cher, le service et leur technique sont naze. L’équipe n’est pas commerçante, ni compétente. C’est une arnaque total.
    Je n’y remettrais jamais les pieds. Et vais le dire à tout mon réseau.
    LE BAR DES COLORISTES C’EST TROP NUL.
    LE BAR DES COLORISTES NE SONT PAS PROFESIONNELLE
    TRES TRES MAUVAISE EXPERIENCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *